Le corps en tant que vecteur d’expression des mouvements de l’âme, des passions, mais aussi comme support des fantasmes de l’artiste, constitue en effet, tout au long de la carrière de Rodin, une source d’inspiration inépuisable dans sa recherche d’un dialogue entre la beauté de l’idéal antique et le mystère de la nature. 

Inspiré par le magistral sculpteur, le chorégraphe Julien Lestel, se projette autour du mouvement qui se dégage de toutes ses œuvres et explore dans cette création les questions de l'impulsion, de l'envol, de la gravité et de l’équilibre dans une recherche de restitution de la vérité des corps.